Vous êtes ici : Accueil > Vivre > Les grands projets > L’aménagement du centre-bourg > Aménagement du centre-bourg : les premiers travaux en 2016

Aménagement du centre-bourg : les premiers travaux en 2016


Depuis deux ans que la commune travaille sur le projet, 2016 sera l’année des premiers coups de pioche. La phase d’élaboration du projet a commencé à l’automne 2014, à peine quatre mois après l’élection municipale. C’est au sein d’un groupe mixte composé d’élus et d’habitants volontaires qu’ont été définies les principales orientations du projet.



Cette production participative a pu rapidement s’appuyer sur l’expertise d’un urbaniste de Lavaur, Régis Boulot qui, avec l’aide d’une paysagiste, a structuré la réflexion collective. L’objectif était de planifier les divers aménagements sur un périmètre bien défini et d’estimer l’enveloppe budgétaire qui devrait lui être consacrée.

Un projet global et cohérent, des subventions importantes


C’est un projet global qui va permettre de créer des espaces conviviaux, d’améliorer la sécurité aux abords de l’école, d’améliorer l’offre de stationnement automobile sans pour autant lui donner la priorité. En plus de proposer une restructuration urbaine, il va permettre une mise aux normes et une amélioration fonctionnelle des différents établissements : au point de vue thermique, de l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite, pour la sécurité incendie et le confort d’usage.
Pour la municipalité, l’un des enjeux était de pouvoir présenter un projet global et cohérent, répondant à la plupart des enjeux d’aménagement, et non pas une succession de petits travaux déconnectés les uns des autres. A la clé : l’assurance d’obtenir des subventions plus importantes. Le budget d’investissement 2016 est donc largement la traduction de ce choix stratégique : il prévoit une enveloppe globale de 1,3 million d’euros pour les travaux, qui comprend également l’achat du foncier. La mairie devrait pouvoir obtenir au moins 500 000 euros de subventions, entre autres des fonds issués d’une nouvelle ligne budgétaire de l’Etat destinée à dynamiser les centres-bourgs. Compte tenu de sa capacité d’autofinancement, la commune ne devrait recourir à l’emprunt que pour moins de 500 000 euros, un montant parfaitement soutenable, sans passer par une augmentation des impôts.

Les différents travaux prévus dans le projet


Le chantier devrait débuter à l’automne 2016 et va se poursuivre sur plusieurs mois. L’un des actes forts pour lancer le projet fut l’achat, début 2016, d’un terrain en friche le long de la rue des Graves, face aux établissements Rey Matériaux (Cunnac), où sera aménagé un parc public, espace de convivialité et de respiration qui manque cruellement à la population de Couffouleux.



Sont aussi prévus la construction d’un local entre le gymnase et la salle polyvalente pour la future chaufferie des bâtiments communaux et qui servira également de lieu de stockage. Un ensemble qui va participer à la création d’une entrée conviviale de l’école.
La mise en accessibilité des équipements publics, rendue obligatoire par la Loi, va être également menée : en particulier la mairie, qui va être dotée d’un véritable espace d’accueil côté square du 19 mars 1962. Les toilettes publiques de la place de la mairie vont également bénéficier de cette mise aux normes, de même que la salle Hervé de Guerdavid, l’accès extérieur du gymnase, l’école maternelle. Le parvis de la Mairie et la pente menant à la place de la mairie seront également repris dans le cadre du projet global : il s’agira de créer une nouvelle entrée, plus conviviale, pour la mairie, devant un parvis qui permettra de profiter plus du square attenant. La portion de la rue des Graves devant la salle polyvalente et la place de l’école sera également requalifiée, pour améliorer la sécurité et la fluidité des déplacements sur ce secteur très utilisé. L’accès au futur parc public en sera également conforté. Le centre-bourg de Couffouleux devrait ainsi devenir un véritable lieu de vie et d’échanges.