Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Mairie > Retour sur la commémoration du 11 novembre

Retour sur la commémoration du 11 novembre

Publié le lundi 12 novembre 2018


Parce que l’on fêtait le centenaire de l’armistice de la guerre de 14-18, la commémoration qui s’est déroulée ce lundi 12 novembre, au cimetière de Saint-Waast, à Couffouleux, a constitué un moment très particulier. La cérémonie a bénéficie de la présence des représentants des anciens combattants, des autorités (gendarmerie nationale, sapeurs-pompiers...), de nombreux élus, mais aussi et surtout d’enfants de la commune, dépositaires de la mémoire d’un pays qui chérit ardemment la paix pour avoir trop connu la guerre.

Hommage aux soldats tombés au champ d’honneur,
aux fusillés pour l’exemple et aux femmes


Le Conseil municipal Jeunes, ainsi que les deux classes de CM2 de l’école élémentaire Jean-Louis Étienne ont participé activement à cette commémoration. Les premiers ont cité tous les jeunes gens morts sur les champs de bataille de la Grande Guerre, dont les noms sont gravés sur les monuments des quatre cimetières de la commune (Saint-Pierre de Bracou, Sainte-Quitterie, Saint-Victor et Saint-Waast). Les deuxièmes ont rendu hommage aux soldats fusillés pour l’exemple et aux femmes, qui ont remplacé les hommes partis à la guerre, dans les champs, les usines... Ils ont également chanté "La croisade des enfants", de Jacques Higelin. La cérémonie, au cours de laquelle Olivier Damez, maire de Couffouleux, a lu le discours du Président de la République, s’est achevée sur l’hymne européen, joué par l’orchestre Giroussens en musique et a été suivie d’un verre de l’amitié.


 

Galerie de photos

L'assistance autour du monument aux morts du cimetière de (...) Les enfants de l'école ont rendu hommage aux fusillés pour (...) Olivier Damez, maire de Couffouleux, lit le discours du Président de la (...) Les enfants de la commune ont participé activement à la cérémonie

Répondre à cet article


  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom