Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Développement durable > Zéro Phyto : changeons ensemble nos comportements

Zéro Phyto : changeons ensemble nos comportements

Publié le lundi 26 juin 2017


Depuis le 1er janvier 2017, l’usage des produits phytosanitaires par les collectivités locales est interdit pour l’entretien des espaces verts, promenades, forêts, et voiries. La commune de Couffouleux, avec le soutien de l’association La Pie Partage, applique depuis plusieurs mois ces principes à proximité des écoles, autour des arbres ainsi que dans le quartier des Moussoulars. Des panneaux d’information pédagogiques sillonnent notre commune dans le but de réhabituer notre œil à voir fleurir en bordure de certaines voies des fleurs sauvages...

Tonte et fauche différenciées, flore spontanée préservée


Pour les zones enherbées, les « pelouses », les principes de la tonte différenciée sont appliqués : on ne tond que les zones qui servent à la circulation piétonne plutôt que de tout couper indifféremment. Pour les trottoirs et plus généralement pour les zones piétonnes, la flore spontanée est acceptée, les « mauvaises » herbes enlevées au rotofil, l’intervention des services municipaux relève donc du sur-mesure. L’arrêt de l’utilisation des produits herbicides évite la pollution de l’eau, de l’air et des sols. Pour ce qui est des ruisseaux, l’objectif est de protéger leur biodiversité, en pratiquant une fauche différenciée, en évitant la pollution de l’eau, en préservant la faune et la flore remarquables de ces milieux.
De même, sur les fossés, la banquette et les zones à sécuriser sont fauchées régulièrement, tandis que le fossé et le contre-talus sont fauchés une fois dans l’année (en automne). Là aussi, la diversité de la faune et de la flore peut être mieux préservée. 
Enfin, chacun est également invité si possible à nettoyer, par des méthodes non polluantes, la portion de trottoir ou la bordure enherbée située devant chez lui.


Répondre à cet article


  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom